Archives de Tag: charte réseaux sociaux

Quels comportements éthiques sur les réseaux sociaux ? Publication du guide éthique des réseaux sociaux de l’UDESCA

Comment prendre en considération l’autre, les biens communs mais aussi soi-même sur le web et les réseaux sociaux ?

Le guide éthique des réseaux sociaux édité par l’UDESCA (Union des Établissements d’Enseignement Supérieur Catholique) et sur lequel j’ai eu le plaisir de travailler propose de répondre à ces questions grâce à des propositions de réflexions et de conseils pratiques.

Depuis quelques années, beaucoup d’entreprises, d’écoles ou d’universités ont édité des chartes réseaux sociaux qui réglementent les usages, plutôt de manière limitative et coercitive.
Voir ma présentation à ce sujet lors de la conférence Educpros de 2012.

Mais quelle est leur portée, leur efficacité, à la fois vis-à-vis des conditions générales d’utilisation des plates-formes mais aussi des lois ?
Et surtout, quid de leur légitimité ? Une entreprise ou une université peut-elle réglementer des relations et des échanges personnels ?

En proposant ce guide, nous avons voulu penser différemment en ne cherchant pas à réglementer, mais plutôt à former et accompagner nos publics, ce qui a évidemment du sens lorsqu’on est une université.

Le guide pose des questions et propose des réflexions et conseils pratiques sur plusieurs axes :

  • Le rapport à soi
  • Le rapport aux autres
  • Le rapport au temps
  • Le rapport à l’information
  • Le rapport à la technique
  • Le rapport à l’apprentissage

L’objectif de ce guide (et c’est là toute la difficulté de l’exercice car il s’agit de se tenir sur une ligne de crête) est de susciter une réflexion sur nos usages et de proposer des pistes pratiques, sans pour autant avoir une posture dogmatique et moralisatrice.

Quelles postures éthiques peut-on adopter sur les réseaux sociaux ?

Voici quelques exemples abordés dans ce guide :

Sur le rapport aux autres, il peut s’agir de tout simplement penser à l’autre quand je publie sur facebook, sur twitter ou sur un blog. Penser à celui qui pourrait être affecté ou blessé par le texte ou la photo que je vais publier (et ce n’est pas forcément celui ou celle qui est sur la photo ou qui est nommé(e) dans le post). Se demander « Comment va réagir l’autre ? », « Que va-t-il penser ? », et donc mobiliser l’empathie et l’humanité qui est en nous et se tourner vers l’autre, sur des outils qui nous poussent à se tourner vers soi-même et à nous admirer, nous évaluer et nous quantifier.
Toujours sur le rapport aux autres, mais cela concerne aussi le rapport à l’information et à l’apprentissage, c’est aussi (je pense que cela est très important sur des plateformes fonctionnant sur la modération à posteriori) savoir corriger une faute, rectifier un post, apporter un démenti, reconnaître une erreur, afin d’améliorer la qualité des contenus publiés mais aussi de mieux prendre en compte l’autre.

Sur le rapport à soi-même et au temps, cela peut être de se réserver des temps de déconnexion, des temps ou l’on se retire de la scène, un temps de la disparition et peut-être un temps du silence et de la réceptivité faisant suite (et non s’opposant à) des temps de connexion et d’émissivité.

Sur le rapport à la technique, cela peut s’incarner par le prise de distance avec des outils qui fonctionnent sur l’urgence et le « push« , nous faisant confondre urgence et information (Voir mon billet à ce sujet), en désactivant par exemple les notifications d’applications pour des contenus qui ne nécessitent pas une lecture immédiate.

Ce guide aborde évidemment davantage de réflexions, questions et conseils pratiques. Il s’agit d’une première version qui sera diffusée à la rentrée 2014-2015 à tous les étudiants, enseignants et personnels administratifs des 5 instituts et universités catholiques de France. Sa diffusion sera accompagnée d’ateliers de sensibilisation et d’échanges pour les différents publics.

Une publication du guide sous licence libre, afin que chaque établissement d’enseignement public ou privé puisse reprendre ce travail, est également envisagée.

Bonne lecture ;  n’hésitez pas à me donner en commentaire de ce billet vos remarques sur le contenu du guide,ce qui permettra de le faire évoluer.

Prendre soin des autres, du bien commun et  de soi-même sur les réseaux sociaux

« Le web 2.0 et les réseaux sociaux sont de formidables espaces d’expression.

Échanger avec d’autres personnes sur les réseaux sociaux, publier du contenu, partager un savoir, un état d’âme ou une réflexion constituent une ouverture sur les autres et sur le monde.
Mais la facilité et la rapidité avec laquelle nous pouvons publier du contenu ne doivent pas nous faire oublier notre responsabilité.

Nous pouvons aussi prendre le temps de nous interroger sur nos pratiques et les enjeux qu’elles soulèvent.Prendre en compte l’autre
, dans sa différence et dans sa liberté de participer ou pas aux échanges sur le web 2.0.
Prendre en considération les biens communs, en apportant du contenu qui permette une construction collective de l’information et de la connaissance.
Enfin prendre soin de soi-même, et essayer de prendre du recul sur nos pratiques, avec ses injonctions de participer, de s’affirmer et d’aller toujours plus vite mais aussi avec les modèles économiques et velléités politiques qui s’intégrent aux outils du web 2.0. »

3 Commentaires

Classé dans Critique des réseaux sociaux, Enseignement, Réseaux sociaux

Présentation « Éthique & réseaux sociaux » – Conférence Educpros #epconf

Je publie le diaporama et la retranscription de mon intervention à la conférence « réseaux sociaux », organisée par educpros (vendredi 11 mai à Paris). Merci à Educpros pour l’invitation et plus particulièrement à @maelleflot 😉

[Réseaux sociaux & éthique]

Enjeux et pratiques éthiques de l’utilisation des réseaux sociaux dans l’enseignement supérieur

Au menu :
1. Pratiques sur les réseaux sociaux dans les universités / écoles : réglementer ou former ? Chartes et guides « réseaux sociaux »
2. Quelles postures éthiques… …pour les community managers ? …pour tous ?
3. Comment sensibiliser en interne ? Retour d’expérience à l’UCLy

1.Chartes & guidelines- expliquer, interdire, former ?

Chartes et guidelines : origine
Sur ces nouveaux espaces d’échanges, coexistent différents comportements et pratiques Comme tout outil, les médias sociaux comportent des risques La prise de conscience de ces risques a généré des tentatives d’encadrement, de réglementation de la part de différentes structures, dont les universités
Création de chartes « médias sociaux » Chartes et guidelines
Plusieurs postures dans les chartes :
1.Expliquer les règles du jeu, le dispositif des outils utilisés par l’université / école
2.Réglementer, prévenir et interdire
3.Conseiller, former, sensibiliser

1. Une charte pour expliquer
Des chartes portées sur les outils et l’explication des activités des universités sur les différentes plateformes : Charte réseaux sociaux INSA Toulouse http://www.insa-toulouse.fr/_resources/institution/Charte_reseaux_sociaux.pdf Université de Limoges https://www.facebook.com/note.php?note_id=260495014016551
Une explicitation des « règles du jeu », d’un contrat de communication, dans lequel on définit :
– La finalité des échanges > Quel est le but des échanges, quels sont les objectifs de la communauté ? – L’identité des partenaires > Qui parle au nom de la marque, de la communauté ?
– Le propos > ligne éditoriale
– Le dispositif > Quelles sont les règles du jeu ?
(Patrick Charaudeau, Rodolphe Ghiglione )
Une justification des activités des universités / écoles : une forme de protection ? Expliciter un contrat de communication : la charte est-elle le bon support ?

2. Une charte pour encadrer et réglementer
D’autres chartes réglementent et encadrent les activités des étudiants sur les médias sociaux : ”Your personal social media account is not an appropriate place to distribute university News.” Social Media Policy – Seattle University http://www.seattleu.edu/marcom/Inner.aspx?id=53083

Une double injonction… Rejoignez notre communauté ! Aimez notre page ! Likez ! N’acceptez pas d’être en contact sur twitter avec votre enseignant ! N’utilisez pas le logo de l’université ! Verrouillez votre profil facebook !

Le problème des chartes trop coercitives

Comment espérer que les étudiants participent aux espaces sociaux crées par l’université /école si cette dernière réglemente et encadre trop cette participation ?

– Un frein au développement de la marque « université / école » sur les réseaux sociaux
– Le « Fantasme » de la génération Y Les étudiants ne maîtrisent pas toutes les fonctionnalités des médias sociaux « Si j’aime la page de mon école, elle va pouvoir voir mes photos et tout ce que je poste sur facebook »
– Quelle efficacité ? Interdire à un élève de suivre son enseignant sur twitter va-t-il être suivi d’effet ?
– Quelle légitimité ? Quelle valeur réglementaire / juridique porte une charte ?
Vis-à-vis des CGU des grandes plateformes (facebook, twitter, linkedin)
Vis-à-vis de la loi : Exemple : « Il est interdit de créer un groupe facebook avec le nom de l’école » > entrave à la liberté d’expression ?

– Les chartes trop coercitives sont parfois mises en œuvre suite à un dysfonctionnement, un problème : Mode réactif, répressif : un manque de vision ?

Ces chartes ne sont-elles pas un vieux réflexe de chercher à maîtriser la communication, sur des espaces et dans une époque ou cela n’est plus possible ?

3. Une charte pour conseiller et pour former

Solution : former, conseiller à travers une charte ?
Social media guidelines -DePaul University http://brandresources.depaul.edu/vendor_guidelines/g_recommendation.aspx

L’université va plus loin que :

– La justification de la manière avec laquelle elle utilise facebook, twitter – La réglementation des pratiques des étudiants Elle forme les étudiants à l’utilisation des réseaux sociaux, elle les aide à mieux appréhender ces outils

On passe de la réglementation à la pédagogie

Format « guide » « conseils »:

– Sont très génériques, ne rentrent pas dans le détail de l’utilisation de chaque outil (facebook, twitter)

– Des conseils, plus que des interdictions et justifications

– Une forte dimension pédagogique :

– Un cadre qui va plus loin que l’utilisation des réseaux sociaux par l’université, et qui porte sur l’utilisation des réseaux sociaux par chacun

– Beaucoup de notions éthiques, très peu de notions juridiques – Un format court et non soumis à signature

– Un « standard » à suivre ?

Mise en œuvre de chartes

La mise en œuvre une charte doit prendre en compte l’existant :

– Documents existants :
Charte d’utilisation des ressources informatiques
Charte d’établissement
Documents plus adaptés pour les points réglementaires, juridiques

Coordonner les actions avec les services concernés :
– TICE
– Communication
– DSI
– Direction
– Équipes pédagogiques
– Service juridique

2.Quelles postures éthiques ?

Éthique : « Partie de la philosophie qui envisage les fondements de la morale. » « Ensemble des principes moraux qui sont à la base de la conduite de quelqu’un. » Morale « Ensemble de règles de conduite, considérées comme bonnes de façon absolue ou découlant d’une certaine conception de la vie »

L’éthique dans les réseaux sociaux, c’est quoi ?

Identifier des postures et pratiques éthiques dans l’animation des espaces sociaux Le « souci de l’autre » « care » = soin mutuel « Take care » : Avoir le souci de l’autre, faire attention aux autres

Éthique & Réseaux sociaux

1. Avoir le souci de l’autre

2. Avoir le souci de l’information

Chacun peut chercher à adopter des postures éthiques, en premier lieu les community managers qui doivent montrer l’exemple !

« Pour une éthique du community Management »

1. Avoir le souci de l’autre

– Essayer de ne pas offenser, ne pas blesser, ne pas dénigrer : Les autres personnes, qu’ils soient ou non sur les réseaux sociaux

– Ne pas dénigrer son université Distinction dénigrement / critique difficille

– Avoir le souci de la vie privée des autres (droit à l’image) En cas de doute, demander à la personne concernée !

– Proposer des informations de qualité

Dénigrement, critique ? « Cette école c de la m*** , les profs sont pourri, surtout n’y allait pa ! » Dénigrement ? > suppression ou signalement de la publication ? > Cette publication est-elle crédible ? « Je voudrais vous faire part de mon expérience en tant qu’étudiant à… J’ai trouvé dommage que… Je déplore également le manque de lien avec les entreprises » – Critique ? > répondre (en public Et en privé), mais ne pas le supprimer !

2. Avoir le souci de l’information

Bonnes pratiques :

– Citer la source
– Vérifier l’information
– Corriger les fautes
– Etre transparent
– Respecter la confidentialité de certaines informations
– Ne pas spammer Norme = opt-in actif
– Apporter de la plus value
– Citer la source, citer l’auteur

Éthique du Community Management
Avoir le souci de l’information :
-Vérifier la véracité
– Citer si possible la source, l’auteur
-Une information de qualité : Information adaptée à la cible Information non- redondante Information non- répétée
– Etre honnête, transparent
Sur les forums, intervenir sous sa « vraie » identité professionnelle (celle de community manager)

Problème des faux-avis Wikipédia : contenus très factuels

Au-delà de ces « fondamentaux », L’important n’est pas d’attribuer un label « éthique » ou « non-éthique » aux pratiques > approche manichéenne… Mais d’interroger nos pratiques sous cet angle éthique

Exemples :
– Tweeter 5 fois la même information, est-ce éthique ? A l’heure de l’infobésite, publier moins est-elle une pratique éthique ?
– Acheter des followers / fans, est-ce éthique ? Beaucoup traquent et s’offusquent de l’achat de followers en dénoncant des « fails »… Mais l’achat de fans est-il plus grave que l’achat mails pour du emailing ? « Dézinguer» des community managers en écrivant des billets de blogs dénonçant des « fails » n’est-il pas moins éthique ?

3.Comment sensibiliser en interne ?Retour d’expérience à l’UCLy
Les réseaux sociaux à l’UCLy
Une approche stratégique sur les réseaux sociaux

– Stratégie réseaux sociaux Arbitrage : choix d’investir certaines plateformes au détriment d’autres Pour chaque réseau social sélectionné : – Définition d’objectifs et de cibles -Ligne éditoriale spécifique -Indicateurs de mesure d’efficacité spécifiques

Réseaux sociaux à l’UCLy : sensibiliser en interne

1. Identifier et connecter les animateurs : – Création d’un groupe de travail avec les animateurs de communautés – Pas de cadre / contraintes pour les écoles / facultés mais plutôt une coordination des actions Information & coordination plutôt qu’encadrement et formatage des pratiques

2. Sensibiliser la direction : – Présentations en comité de direction – Validation de la stratégie par la direction

3. Sensibiliser l’ensemble des personnels (administratifs & enseignants) : – Organisation d’un colloque « réseaux sociaux » en octobre 2012 à Lyon, pour les 5 universités catholiques (UDESCA) – Former, sensibiliser les personnels

4. Former et sensibiliser, conseiller les étudiants – Travail sur une charte éthique « réseaux sociaux » UDESCA – Proposer des formations ?

Sensibiliser en interne / Conclusion

Sensibiliser la direction : Acquérir la légitimité dans la pratique professionnelle de ces outils Sensibiliser tous les acteurs : – Administratifs, enseignants Leur participation est un facteur de réussite des espaces et communautés…voire des étudiants dans leurs études ! Cf « Facebook is ‘social glue’ for university freshers » (University of Leicester)

– Étudiants : Former, conseiller > rôle pédagogique de l’université Charte « conseil » à visée pédagogique
+Sylvain Leauthier

13 Commentaires

Classé dans Community Management, Réseaux sociaux