Google+1, Tweet & Like button…Social plugins : peut-on éviter l’effet « arbre de Noël » ?

L’intégration sur les homepages des logos facebook et twitter me fait penser à l’époque ou les webmasters mettaient les logos d’outils statistiques (ou plutôt des « compteurs de visites » pour ne pas faire d’anachronisme) avec le total du nombre de visites affiché à côté.

Les « intrusions » d’affichage d’outils externe sur les sites web n’est pas un phénomène récent : dans le désordre, les homepages des sites ont aussi subi la mode des logos des navigateurs avec la mention « optimisé pour IE4 et pour un affichage en 800 / 600 » et la mode du bouton « ajouter aux favoris ».
Les boutons « envoyer à un ami » et « imprimer » ont cependant bien survécu aux modes et sont encore bien présents sur les sites.

Des plugins sociaux bien différents…

Aujourd’hui, c’est la mode des plugins sociaux, et intégrer les liens vers les réseaux sociaux devient un véritable casse-tête pour les webmasters et webdesigners.
Les réseaux sociaux proposent désormais tous des plugins permettant d’insérer des logos et liens des sites vers les communautés.
Résultat : certaines homepages de sites deviennent de véritables arbres de Noël ; un cauchemar pour les webdesigners et ergonomes !
Le lancement du +1 de Google n’arrange par vraiment les choses.

Il faut bien avouer également que lorsqu’on est webmaster, il faut résister à la pulsion de « faire joujou » et de mettre le nouveau bouton qui vient de sortir sur sa homepage.

Globalement, il y a deux types de liens des websites vers les réseaux sociaux :

1. Les liens « durs » vers les communautés (follow tools) : ils fonctionnent comme des liens hypertextes classiques. Ils permettent sur un site web d’indiquer aux visiteurs le lien vers les pages officielles de la marque sur facebook, twitter, flickr,…

Exemples :
Like box de Facebook :
http://developers.facebook.com/docs/reference/plugins/like-box/

Follow Button de Twitter :
http://twitter.com/about/resources/followbutton

Quel est l’intérêt de ces liens ?
– Pour votre site : aucun, c’est un clic sortant
– Pour votre communauté et vos espaces sur les médias sociaux : de les faire connaître et de les faire grandir. C’est d’ailleurs un vecteur essentiel de croissance des communautés.
– Pour le visiteur : de vous rejoindre sur son réseau social favori, mais peut-être ne plus consulter votre site !

2. Les liens « dynamiques » de partage de contenu (sharing tools)
Le deuxième type de liens est de nature bien différente :  ce sont des liens de partage de pages et contenus de votre site web ; c’est ce qu’on appelle le « social bookmarking ».

Twitter : Tweet Button
Il permet de tweeter le titre et le lien de l’article.
http://twitter.com/about/resources/tweetbutton

Facebook :
J’aime / like button : quand j’aime une page, cela génère une information sur votre flux facebook :  » X aime le lien Y »
http://developers.facebook.com/docs/reference/plugins/like/

Send / Envoyer : en fait une simple réplique du bouton « envoyer à un ami » : quand un visiteur utilise cette fonction, il choisit les contacts facebook avec qui partager cette page, peut ajouter un commentaire. Cela génère une mail dans la messagerie facebook des contacts avec qui l’information a été partagée.
http://developers.facebook.com/docs/reference/plugins/send/

Google +1 : le fonctionnement demeure un peu flou : quand un visiteur clique sur le +1, ses contacts Google pourront visualiser ce plussoiement.
http://www.google.com/webmasters/+1/button/

Quel est l’intérêt de ces liens ?
– Pour votre site : plus de notoriété car une partie de son contenu est partagé sur les réseaux sociaux, et potentiellement plus de visites sur votre site
– Pour vos communautés et espaces sur les médias sociaux : à priori aucun
– Pour le visiteur : de partager un contenu avec ses amis, ou de le bookmarker pour le lire plus tard

On le voit bien, les deux types de plugins sociaux possèdent deux logiques bien différentes : les liens « en dur » vers les communautés sont des moyens de promotion de celles-ci sur votre site web, alors que les liens de social bookmarking sont à l’inverse des moyens de promotion de votre site web et de son contenu sur les réseaux sociaux.

Comment éviter l’arbre de Noël ?

Le nombre élevé de plugins sociaux complexifie donc fortement leur intégration sur les sites.
Par ailleurs, il y a souvent confusion entre les liens en dur vers les communautés et les liens de social bookmarking relatifs aux contenus.

Résultat : sur certains sites, la homepage est transformée en arbre de Noël, à la différence que sur ces pages d’accueil, Noël dure toute l’année !

Comment simplifier les choses ?

1. Faites des choix !
Vous ne pouvez pas sur une même page avoir 2 pictos facebook et 3 pictos twitter.
Si vous souhaitez faire la promotion de vos communautés, mettez en évidence des liens vers celles-ci.
Si Facebook est très utilisé par vos clients et twitter non, ne mettez pas un lien vers votre compte twitter simplement pour montrer que vous en avez un !

2. Essayez d’avoir une approche ergonomique globale
La solution est aussi d’essayer d’avoir une approche ergonomique globale, plutôt que céder à la pulsion soudaine « je vais mettre le nouveau bouton » alimentée par le marketing de facebook, twitter et Google.
Or, ces plugins sont souvent ajoutés sur des sites déjà existants, avec une ergonomie et un design bien spécifique, ce qui accentue souvent cette impression de plugins « rajoutés là ou il y avait de la place ».

Il faut également essayer de clarifier la distinction entre les liens vers les communautés et les liens de social bookmarking, en faisant en sorte qu’ils ne soient pas trop proches, dans deux espaces bien distincts.

3. Ajoutez du texte aux pictos
Un picto facebook sans texte n’indique pas au visiteur de quelle fonctionnalité il s’agit.
Ajoutez du texte permettra de préciser s’il s’agit d’un lien vers une communauté ou un lien de social bookmarking :
Pour les liens vers une communauté, on privilégiera :
« Retrouvez-nous sur facebook »
« Suivez-nous sur twitter »
« Rejoignez notre communauté »
« Abonnez-vous »

Pour le social bookmarking, on utilisera surtout le verbe « partager »

4. N’utilisez par à tout prix les plugins officiels.
Utiliser  les plugins officiels est le moyen le plus sûr de transformer votre homepage en arbre de Noël.
Configurez vos liens et pictos selon votre propre charte graphique et ergonomie, pour une intégration plus discrète et plus cohérente à votre site.
Vous pouvez également n’afficher qu’un lien texte sans picto.

5. Cachez -ou supprimez- les liens de social bookmarking
Une autre solution pour éviter l’effet arbre de Noël est de « cacher » les pictos des réseaux sociaux en utilisant des services de social bookmark intégrés, comme ici sur TechCrunch : les pictos sont masqués par le lien « ShareThis » .

Enfin, la solution la plus radicale est de supprimer – ou de ne pas insérer- des liens des plugins sociaux : après tout, les visiteurs n’ont pas besoin de votre site pour partager un article sur twitter, tout comme ils savent imprimer une page web, envoyer un lien par mail à un ami !

Finalement, cela pose la question de l’intégration de services externes aux sites web : doit-on aider les visiteurs à utiliser des services externes sur nos sites, ou est-ce le rôle du navigateur ? Ou bien doit-on laisser le visiteur se « débrouiller tout seul ».

Sans doute que lorsque la plupart des visiteurs sauront comment partager un article sur facebook ou twitter, les webmasters n’auront plus à intégrer ses fonctionnalités, tout comme aujourd’hui la fonctionnalité « ajouter aux favoris »…

Publicités

1 commentaire

Classé dans Ergonomie, Projet web, Réseaux sociaux, Uncategorized

Une réponse à “Google+1, Tweet & Like button…Social plugins : peut-on éviter l’effet « arbre de Noël » ?

  1. Pingback: 2012 : vers un web post-social ? | Communications et internet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s