Non, les SMS et facebook ne tuent pas l’écriture !

« les jeunes aujourd’hui avec les sms ; ils ne savent plus écrire »
« facebook va tuer l’écriture »
« les sms vont tuer la langue française »
Combien de fois a t-on entendu ces sombres prémonitions de la part de parents, d’enseignants ou d’intellectuels ?
Un peu trop !
Il y a comme une contradiction à dire que des outils de communication reposant sur l’écrit tuent l’écriture.
De manière générale, les nouveaux outils de communication (SMS, internet, réseaux sociaux) favorisent nettement la communication écrite au détriment de la communication orale.
On communique de moins en moins oralement, de plus en plus par écrit.
Finalement, une grande partie des communications faites auparavant oralement (par téléphone notamment) sont faites aujourd’hui de manière écrite (par SMS, chat, mails, réseaux sociaux).
Si on comprend cela, on comprend pourquoi globalement la communication écrite devient naturellement moins formelle et moins respectueuse de la langue française.
Car la communication orale est souvent une communication interpersonnelle, informelle et donc moins attachée aux règles de grammaire,  d’orthographe de syntaxe et au style.
Ce qu’on disait par téléphone, on le dit aujourd’hui par SMS ou sur un mur facebook ou une page twitter.
Quoi de plus normal à ce que ce ne soit pas de la littérature ?
Par SMS, on écrit « T ou » mais je ne connais pas grand monde qui dit par téléphone « Ou est-ce que tu te trouve actuellement ? »
Il y a donc une conversion de communications informelles de l’oral vers l’écrit, et si le support change, le style, lui, ne change pas.
Et c’est normal : une communication informelle doit être rapide et brève, la priorité est la compréhension du message et non pas le style.
D’autre part, une communication informelle est éphémère ; elle n’est pas destinée à durer.
Or, le changement avec internet et les réseaux sociaux, c’est que les conversations informelles sont conservées et visibles pendant une longue durée et par un grand nombre de personnes. 

C’est sans doute pour cette raison que beaucoup s’insurgent contre le style d’écriture sur les réseaux sociaux : car on peut consulter à posteriori des échanges informels qui n’ont plus d’utilité mais qui sont toujours en ligne et visibles sur un profil facebook par exemple.
Personne ne critique notre expression lorsqu’on est au téléphone, car personne -théoriquement- n’écoute une conversation téléphonique d’un autre, mais aussi car cet échange reste éphémère.
L’idée que les nouveaux outils de communication tuent l’écriture est donc fausse pour les raisons suivantes :
– la communication écrite devient le mode de communication dominant avec internet
– nous utilisons les codes et le style de l’expression orale sur un support écrit
– nous avons accès sur internet à un grand nombre de communications informelles et interpersonnelles qui autrefois n’étaient pas visibles car orales, et donc éphémères.

Il faut sans doute trouver d’autres causes à « l’abandon de l’attachement à la langue française »…
Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Écriture web, Réseaux sociaux, Recherche, tendances, Théories de l'information et de la communication

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s